La bourgeoisie a-t-elle intérêt à l’immigration et l’ouverture des frontières ? Si oui, pourquoi la plupart des États et des élu.e.s politiques qui représentent les intérêts de la bourgeoisie mènent-ils une politique à l’inverse de ces intérêts, en établissant des lois de répression des migrant.e.s et de contrôle de plus en plus autoritaire de l’immigration ? Quels outils l’analyse marxiste nous fournit-elle ? Cet article vise à répondre à ces questions.